szukaj
Wyszukaj w serwisie

Indignation de la Fondation Jean-Paul II

Le Cercle de France des Amis de la Fondation Jean-Paul II / 23.04.2021
fot. ks. Paweł Witkowski
fot. ks. Paweł Witkowski

Le Cercle de France des Amis de la Fondation Jean-Paul II exprime sa profonde tristesse et indignation après l’acte de vandalisme sur le buste de saint Jean-Paul II et sur une partie du fronton de l’Eglise Polonaise à Paris (église Notre Dame de l’Assomption) qui a eu lieu lundi 19 avril 2021.


S’en prendre au pape Jean-Paul II, fervent défenseur de la dignité de l’homme et du dialogue interreligieux c’est faire preuve d’une lâcheté et d’une intolérance incompréhensibles.  Au-delà de sa dimension religieuse, de grandes personnalités de ce monde, et pas forcément croyantes, ont salué sa dimension humaniste et son grand attachement pour la paix. Lors de l’inauguration de la Place Jean-Paul II sur le parvis de Notre-Dame à Paris en septembre 2006, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a rendu un hommage au défunt pape Jean Paul II, “sentinelle majeure des temps modernes”, tout en louant “la clairvoyance active, érigée, tel un rempart contre toutes les dérives intégristes”.

Dans son discours aux membres du corps diplomatique en janvier 1991, Jean-Paul II a dit « l’intolérance est une menace pour la paix ».