szukaj
Wyszukaj w serwisie


Idées radioactives au Musée Curie

Maia / 13.03.2019
Pierre et Marie Curie au laboratoire de la rue Lhomond vers 1900 / Wikimedia Commons
Pierre et Marie Curie au laboratoire de la rue Lhomond vers 1900 / Wikimedia Commons

Le Musée Curie est situé dans l’ancien laboratoire dirigé par Marie Curie pendant les vingt dernières années de sa vie (1914-1934), où elle avait travaillé avec son mari, Pierre Curie.


Quelques modestes pièces occupent le rez-de-chaussée avoisinant un petit jardin; Marie aimait s’y reposer. L’espace semble curieusement modeste par rapport à l’envergure des travaux qui y furent faits. Cette simplicité du lieu correspond aux vertus des deux savants courageux qui sont partis à la conquête scientifique avec des moyens matériels très limités, armés de savoir, intuition, intelligence et surtout de leur obstination. Marie est devenue le modèle de la femme émancipée pour plusieurs générations. Rappelons qu’après la mort tragique de son époux, elle a élevé toute seule ses deux filles tout en continuant ses recherches et qu’elle l’a remplacé à la Sorbonne. Les Curie formaient le couple exceptionnel de complicité scientifique et humaine. Rapidement, le monde entier a reconnu l’importance de ses découvertes qui lui a valut deux prix Nobel, en 1903 et en 1911. Marie Curie s’est engagée à faire connaître les principes de la radioactivité et, chose encore plus importante, à les appliquer, car les données théoriques ont ouvert une nouvelle voie dans la médecine. En plus des conférences et des congrès, elle a entrepris une mission sur le front en 1916 à côté des infirmières pour sauver les blessés par une méthode qui permettait de localiser les balles et les éclats d’obus.

Wikimedia Commons

Les tableaux et les vitrines témoignent des moments de gloire, comme par exemple la visite triomphale de Marie Curie aux Etats-Unis, mais aussi des périodes d’engouement pour le radium dans les années 20 quand l’industrie l’utilisait comme panacée en provoquant des effets nocifs à cause du mauvais usage de l’élément radioactif.

Photos, films, documents manuscrits, instruments scientifiques, tout rend présent l’histoire en faisant découvrir non seulement les travaux de Marie et Pierre Curie mais aussi leur élargissement grâce aux recherches d’Irène Curie et de son mari, Frédéric Joliot, et à de nombreux savants, notamment en médecine, précédés par la découverte des rayons X par Wilhelm Röntgen.

Dans les vitrines, de multiples instruments de mesure de la radioactivité à la fabrication extrêmement délicate, évoquent l’équipement fantastique du sous-marin de Jules Vernes, composés de cylindres, tubes, fioles, suscitant un léger sourire, car la technologie moderne a des apparences tout à fait différentes.

Wikimedia Commons

A la sortie du musée, se trouve un pavillon où Marie Curie donna des cours aux étudiants de la Faculté des Sciences. C’est ici, qu’en 1922, Fernand Holweck a inventé la pompe moléculaire et réalisé les premières expériences de télévision.   Le lieu fait partie d’un centre important de recherches, de formations et de soins dans le 5e arrondissement, entouré d’écoles supérieurs, de laboratoires et de l’Institut Curie (hôpital). C’est donc un lieu toujours actif au service de la physique, de la chimie et de la médecine et non seulement un musée dans un sens traditionnel qui conserve les vestiges du passé. On y rencontre des étudiants et des personnes qui cherchent à approfondir leurs connaissances (l’amphithéâtre proche du musée accueille des conférences). Difficile d’oublier ici que le passé forme une passerelle d’espoir entre passé, présent et futur dans le domaine de l’oncologie (curithérapie).

 

 

 

 

Dodaj komentarz

Twój adres e-mail nie zostanie opublikowany. Wymagane pola są oznaczone *

Avatar użytkownika, wgrany podczas tworzenia komentarza.


2024-07-22 23:15:13